FBI : “Les mails frauduleux ont couté 12 milliards de dollars”

cocoparisienne / Pixabay

Selon une alerte publiée la semaine dernière par le FBI, les pertes potentielles suite aux escroqueries par e-mail commercial (BEC) et aux transactions frauduleuses par e-mail dépassent les 12 milliards de dollars dans le monde.

Le rapport est basé sur les données recueillies par le Centre de traitement des plaintes sur Internet (IC3) du FBI, les institutions internationales d’application de la loi et les institutions financières d’octobre 2013 à mai 2018. Les montants représentent l’argent perdu par les victimes de phishing. Les arnaques BEC, qui impliquent l’envoi de demandes de transferts de fonds et d’informations personnelles identifiables à partir de comptes e-mail détournés d’affaires, ont été observées dans 50 États américains et 150 pays, avec de l’argent envoyé à 115 pays.

Les principales destinations de l’argent généré par les escroqueries BEC sont les banques asiatiques en Chine et à Hong Kong, mais un nombre important de projets impliquent des organisations financières au Royaume-Uni, au Mexique et en Turquie. Selon le FBI, plus de 78 000 plaintes ont été déposées dans le monde d’octobre 2013 à mai 2018, avec plus de 41 000 victimes signalées aux États-Unis. Les particuliers et les entreprises ciblés ont perdu ou auraient pu perdre 12,5 milliards de dollars, dont près de 3 milliards de dollars aux États-Unis, soit une augmentation de 136 % de décembre 2016 à mai 2018.

Le nombre de victimes non-américaines connues du FBI est de 2 565, avec des pertes totalisant plus de 670 millions de dollars. En comparaison, le rapport précédent du FBI sur les escroqueries BEC, qui couvrait la période entre octobre 2013 et décembre 2016, a indiqué qu’il y avait eu 40 203 incidents dans le monde avec des pertes exposées totalisant plus de 5,3 milliards de dollars. Dans son récent rapport sur la cybercriminalité publié en 2017, le FBI a déclaré que IC3 avait reçu plus de 15 000 plaintes contre le BEC et l’EAC en 2017, faisant état de pertes de 675 millions de dollars.

L’agence a souligné que le secteur immobilier continue d’être de plus en plus ciblé. Les victimes comprennent les cabinets d’avocats, les sociétés de titres, les agents immobiliers, les vendeurs et les acheteurs. Dans les escroqueries ciblant ce secteur, les fraudeurs utilisent des courriels frauduleux pour le compte de participants à des transactions immobilières et demandent aux bénéficiaires de transférer de l’argent dans des comptes frauduleux.

Sur la base des données sur les plaintes des victimes, les escroqueries BEC/EAC ciblant le secteur immobilier sont en hausse a déclaré le FBI. De l’année civile 2015 à l’année civile 2017, il y a eu une augmentation de plus de 1 100% du nombre de victimes BEC/EAC sur des transactions immobilières et une augmentation de près de 2 200 % des pertes financières déclarées. Le mois de mai 2018 a enregistré le plus grand nombre de victimes de l’immobilier BEC/EAC depuis 2015, et en septembre 2017, la plus grande perte de victimes a été enregistrée.

Source

Houssen Mohsinaly

Houssen Mohsinaly

Rédacteur web depuis 2009 et vulgarisateur scientifique. J'écris sur l'actualité scientifique, les cryptomonnaie, mais également les nombreux domaines de la sécurité informatique. Que ce soit les piratages, les Ransomwares, les virus et d'autres malwares.

Avant de lancer ce blog, j'étais contributeur sur de nombreux magazines spécialisés dans la sécurité informatique et je tenais également une rubrique sur les menaces sur le numérique dans un titre de la presse écrite.

Pour me contacter personnellement :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *