Quand la vie privée vaut le prix d’un café

Christoph / Pixabay

La . Tout le monde veut la protéger, mais personne n’a jamais compris ce qu’elle voulait. Le monde a bien changé et même si on se branle constamment sur la protection de la , tout le monde s’en fout. Le Shiru Cafe est situé à Providence dans le Rhode Island. Si vous entrez pour commander un café, alors il refusera de vous servir… à moins que vous soyez un étudiant. Vous présentez donc votre carte d’étudiant et ensuite, le café va vous mettre l’aise en vous demandant de remplir un formulaire. Une fois que c’est fait, vous pouvez commander votre café. Il est gratuit, car vous venez de le payer avec vos données personnelles.

Ma vie la plus intime pour un café, SVP

Les “sponsors” du Shiru Cafe paient le café et en échange, le “personnel” du café “assistent” les étudiants à se mettre en relation avec les “sponsors”. Quand on sait que parmi ces sponsors, on a un joyeux luron comme JP Morgan, alors on peut dire que les étudiants, qui devraient être les plus soucieux de la vie privée, s’en battent tellement les couilles qu’ils risquent d’avoir un œdème où je le pense. J’ai évolué dans l’Ancien Monde où la moindre violation de vie privée, nous faisait pousser des cris d’orfraies.

On a bataillé sur tellement de choses, sur l’espionnage des gouvernements, sur les yeux indiscrets des GAFAMs et on se retrouve avec des petits merdeux qui sont capable de donner leurs en échange d’un café de merde. Et selon les responsables du Shiru Cafe, aucun étudiant n’a jamais refusé de se soumettre à cette violation volontaire de la vie privée.

Des abonnés pour du Sushi

Mais on va me dire que ce sont les américains et qu’ils sont complètement cons. Et bien allons du coté du This Is Not a Sushibar qui est un restaurant  de shushi à Milan en Italie. Ici, vous ne payez pas avec vos données personnelles, mais vos abonnés Instagram. J’ignore si c’est pire ou mieux. Le restaurant peut vous offrir des plats gratuits si vous lui faites de la pub sur votre compte Instagram. En fonction de votre nombre d’abonnés, vous aurez différents plats gratuits tels que :

  • 1 000 à 5 000 abonnés Instagram – 1 plat gratuit de Sushi
  • 5 000 à 10 000 abonnés Instagram – 2 plats gratuits de Sushi
  • 10 000 à 50 000 abonnés Instagram – 4 plats gratuits de sushi
  • 50 000 à 100 000 abonnés Instagram – 8 plats gratuits de Sushi
  • Et si vous avez plus de 100 000 abonnés Instagram – Vous avez un déjeuner ou un diner complet

Au delà de l’aspect promotionnel, on se rend compte que ceux, qui jouent au jeu, n’ont aucun scrupule à imposer de la publicité à leurs abonnés en échange d’un plat de merde. Le capitalisme en a rêvé. A une époque, faire de la publicité rapportait et coutait de l’argent. Aujourd’hui, on peut le faire avec un plat gratuit.

Et les gens y consentent de bon coeur. Car en fait, la surveillance capitalisme a réussi l’exploit à transformer la violation de vie privée en un jeu cool et amusant pour toute la famille. Nous avons été trompé par Facebook et Google quand on était jeune. Et on pensait que notre échec allait servir d’exemple à la génération qui arrive. Mais en fait non, ils vendent leurs culs numériques pour littéralement une bouchée de pain.

Triste bilan de notre situation !

 

Houssen Mohsinaly

Houssen Mohsinaly

Rédacteur web depuis 2009 et vulgarisateur scientifique. J'écris sur l'actualité scientifique, les cryptomonnaie, mais également les nombreux domaines de la sécurité informatique. Que ce soit les piratages, les Ransomwares, les virus et d'autres malwares.

Avant de lancer ce blog, j'étais contributeur sur de nombreux magazines spécialisés dans la sécurité informatique et je tenais également une rubrique sur les menaces sur le numérique dans un titre de la presse écrite.

Pour me contacter personnellement :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *